À propos

samedi 18 avril 2015

Pirouette, mon bistrot chouchou du quartier des Halles

Mieux vaut tard que jamais... je vais enfin vous dévoiler une petite pépite cacahuète, l'adresse fooding number 1 qui fait battre mon coeur à Paris.

Situé dans le quartier des Halles - et ses interminables travaux de rénovation - mais dans une rue piétonne un peu à l'écart de l'agitation, Pirouette (5 rue Mondétour - 75001 Paris) est l'exemple même du néo-bistrot dans toute sa splendeur.

Autant mentionner dès à présent la qualité redoutable de son personnel, toujours très agréable même presque amical, et son service efficace.

Ouvert il y a un peu plus de 2 ans maintenant, le cadre y est simple et chaleureux, avec une décoration reposant essentiellement sur la jolie vinothèque allant du sol au plafond, le majestueux comptoir central, des fauteuils en bois de type "scandinave", un parquet à l'ancienne et une très agréable verrière façon atelier parisien.
Restaurant Pirouette5 rue Mondétour - Paris (1er)


Pirouette s'enorgueillit également d'une petite mezzanine assez intimiste, offrant une vue sur la pièce principale et l'atmosphère bon enfant - où règne un léger brouahah à l'heure du dejeuner; ainsi que d'une terrasse, très appréciable lorsque la météo parisienne est au beau fixe.

La carte, fréquemment renouvellée, se présente sous forme d'ardoise avec un assortiment de suggestions terriblement appétissantes, comprenant généralement un choix de 5 entrées, 5 plats et 5 desserts, ainsi qu'un menu déjeuner (entrée + plat au prix mini de 18 €).

En coulisse, on trouve le très tendance chef Tomy Gousset (ayant travaillé dans des restaurants de renom tels que le 3-étoiles Meurice ou le Taillevent), et qui met en scène dans nos assiettes une cuisine traditionnelle revisitée avec des touches contemporaines. Un plaisir pour les yeux et les papilles !

La carte des vins est un autre bon point pour Pirouette puisqu'elle a été conçue par un oenologue réputé (auteur notamment du blog Oenolis), et primée à plusieurs reprises.

Pour ma part, j'aime me laisser surprendre avec le menu déjeuner du jour.

Il comprend en règle générale une entrée du jour sur laquelle je n'aurais vraisemblablement pas porté mon choix, mais qui me ravit à chaque fois (une mention spéciale pour l'oeuf mollet du chef qui est tout simplement délicieux, et souvent servi lové dans une assiette creuse avec quelques ingrédients de choc pour l'agrémenter - alors que je ne suis habituellement pas une grande mangeuse d'oeufs).
Risotto au potiron, salade de cresson et saucisse de porc



Le plat du jour (deux options au choix, viande ou poisson) pour lequel ma préférence va casi-systématique à l'onglet de boeuf, si tendre et cuit à la perfection, et généralement accompagné de pommes de terre grenaillies exceptionnelles.
Onglet de bœuf, écrasé de pomme de terre, pousses d'épinard et jus de viande

Un dessert en supplément (8 à 12 euros) mais impossible pour moi de faire l'impasse, même si les plats servis sont copieux et qu'il s'agit clairement d'un caprice gustatif. 

Mon coup de coeur va pour l'espuma, toujours frais et léger mais un peu audacieux - un peu comme la suprise du chef  à la fin du repas - alliant un mélange de saveurs (parfois étonnantes), couleurs, et textures.
Espuma à la fleur d'oranger, glace au citron et pistache



Le riz au lait caramel au beurre salé est également un incontournable pour les amateurs !

Je me demande si je n'avais pas retardé ce post afin de me réserver un peu le «privilège» de cette adresse; Pirouette étant définitivement une bonne table où vous pouvez aller les yeux fermés.

Le restaurant, à la qualité digne d'un étoilé selon moi, se prête idéalement à un déjeuner de travail avec ma boss ou mon designer, ou à un tête-à-tête avec mon amoureux qui a finit par succomber après avoir tellement entendu parler de Pirouette.

Attention d'ailleurs, la réservation est presque obligatoire pour avoir le privilège de s'attabler chez Pirouette, ouvert tous les jours sauf le dimanche (de 12H à 14H et de 19H30 à 22H).

Exclu: L'équipe de Pirouette nous mijotait depuis quelques temps un second projet... En fin d'année a eu lieu dans le quartier de Palais-Royal l'ouverture de Zébulon (10 rue de Richelieu - 75001 Paris), qui devrait sans nul doute devenir à son tour une adresse incontournable de la bistronomie parisienne !

"Il était un petit homme, pirouette, cacahuète..." (désolée, je n'ai pas pu m'en empêcher !).

Sabine

Toutes les informations sur la page Facebook : Restaurant Pirouette

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Je ne connais pas ce bistrot et pourtant je passe beaucoup de temps dans ce quartier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Emilie si tu as l'occasion alors il faut que tu prennes la peine de le découvrir, c'est une petite merveille... :)

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Merci pour cet article sur notre restaurant.
    J’ai le plaisir de vous informer qu’après Pirouette et Zébulon, Laurent et Jean-Marie FRECHET s’associent à deux amis restaurateurs Vincent SITZ et Luc MORAND et reprennent la VILLA CORSE boulevard de Grenelle.
    Après une première année aussi abrupte que le GR 20 nous sommes en mesure de vous présenter le nouveau visage de la Villa Corse, où la cuisine est de nouveau au centre des débats et la carte des vins enrichie des meilleurs domaines de l’île.
    C’est cette Villa Corse là, toujours aussi confortable mais avec une cuisine retrouvée que nous vous invitons à découvrir.
    Pour toute information complémentaire, merci de contacter Vincent SITZ, Directeur associé de la Villa Corse à l’adresse lavillacorse@wanadoo.fr (site Web http://www.lavillacorse.com) ou par téléphone (06 16 69 52 78).
    Bien cordialement,
    Jean-Marie Fréchet, copropriétaire de Pirouette, Zebulon, La Villa Corse

    RépondreSupprimer